Azul

579
579

Bon nombre d’entre nous l’ont découverte sur M6, où elle animait « Plus vite que la musique ». Elle a été mannequin et au cas où vous ne le sauriez pas, c’est aussi la petite sœur de Lio.

Elle, c’est Héléna (ex LNA, ex Héléna Noguera). Elle ne se contente pas d’être très sympathique et très belle. Elle chante aussi et plutôt bien ma foi ! Son parcours musical commence en 1989 avec le générique de « Lunettes noires… », l’émission TV de Thierry Ardisson. Viendront ensuite un duo avec Charlélie Couture aux Folies Bergères, à Paris et un 45 tours produit par Daniel Chenevez de Niagara, « Rivière des anges ». En 1996, elle participe à deux titres sur l’album d’Ollano dont le single « Latitudes ». Après un premier vrai essai discographique il y a deux ans « projet Bikini », elle remet donc ça !

La chanteuse a pris son temps pour échafauder cet « Azul ». C’ est le fruit de quelques jours d’enregistrement, pratiquement improvisés avec les anciens musiciens des Recyclers. Un disque de musique brésilienne (un de ses fantasmes), dont elle a écrit tous les textes sur des compositions de son compagnon Philippe Katerine, l’auteur compositeur des Créatures. Elle y chante en français, en anglais et en portugais (sa langue maternelle). Elle y parle d’amour sur fond de bossa nova, en saupoudrant le tout de quelques notes pop qui rendent l’ensemble sacrément agréable. L’ambiance est feutrée, l’invitation au voyage est permanente. C’est une sorte d’exploration universelle, bien dans l’air du temps. Sur scène, elle semble toute timide, bien loin de l’image qu’elle donnait à la télévision. On pourra le vérifier de visu avec une tournée prévue à l’automne, sans doute en octobre. Peut être histoire de lui donner confiance…

Assurément, Héléna mérite le respect, et pas seulement pour sa plastique !


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE