CSA – Avis favorable pour Jean-Luc Hees

363
363

Sauf incident de parcours, Jean-Luc Hees devrait être le premier PDG d’un groupe audiovisuel public désigné par le pouvoir exécutif et non pas par une autorité indépendante. Première étape depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’audiovisuel public voulue par Nicolas Sarkozy : l’audition par le CSA du candidat présenté par l’Elysée. Jean-Luc Hees a donc longuement présenté le 7 avril dernier son projet pour Radio France devant les membres du CSA, présidé par Michel Boyon. Bien que ce dernier ait assuré que le CSA « n’avait pas le petit doigt sur la couture du pantalon », la candidature de Jean-Luc Hees a reçu un avis favorable du CSA ce mercredi 8 avril. Le CSA a indiqué laconiquement avoir « émis un avis favorable à la nomination de M. Jean-Luc Hees à la présidence de Radio France ». La procédure de nomination du prochain président de Radio France peut donc suivre son cours. Jean-Luc Hees doit maintenant être auditionné par les deux commissions culturelles de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Ces commissions procèderont à un vote et si aucune majorité qualifié ne s’oppose à la nomination de Jean-Luc Hees, ce dernier sera alors nommé PDG de Radio France au cours du conseil des ministres suivant.

Au cours de son audition devant les membres du CSA, Jean-Luc Hees a mis en avant sa connaissance de Radio France, où il a effectué l’essentiel de sa carrière, durant laquelle il fut également directeur de France Inter de 1997 à 2004. Alors que de profonds remaniements vont intervenir à la tête des différentes stations dans les prochaines semaines, Philippe Val, actuel directeur de Charlie Hebdo, devrait prendre la direction de France Inter, actuellement dirigée par Frédéric Schlessinger. Selon le site internet du Nouvel Observateur, le choix de Philippe Val émanerait directement de l’Elysée. Le site précise que Philippe Val est un ami de Carla Bruni. C’est également une vieille connaissance de Jean-Luc Hees. Toutefois, au cours de son audition devant le CSA, Jean-Luc Hees a démenti l’arrivée de Philippe Val à la tête de France Inter. « Philippe Val est mon ami, mais l’amitié est un mauvais critère pour effectuer des nominations », a indiqué Jean-Luc Hees.


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE