CSA – Communiqué du 6 février 2002

438
438

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a examiné au cours de sa séance plénière du 5 février les relevés de temps d’antenne* et de temps de parole* des candidats, présumés ou déclarés, à l’élection présidentielle, et de leurs soutiens dans les journaux de TF1, France 2, France 3, Canal+, M6, pour le mois de janvier 2002. Conformément à sa recommandation du 23 octobre 2001, le Conseil examinera ensuite les relevés des temps consacrés aux candidats et à leurs soutiens que doivent lui transmettre un certain nombre de services de radio et de télévision relevant du régime déclaratif, parmi lesquels France Inter, France Info, RTL, Europe 1, RMC Info, BFM et Radio Classique, La Cinquième, LCI et i-Télévision.
Cette évaluation est fondée sur le principe d’équité tel qu’il figure dans la recommandation du 23 octobre 2001.
De manière générale, le Conseil observe que la place accordée à la campagne en vue de l’élection présidentielle dans les journaux du mois de janvier 2002 apparaît beaucoup moins importante que celle qui avait été réservée, pour la même période, à la campagne présidentielle de 1995.
Le Conseil relève ensuite que, à quelques exceptions près, les temps d’antenne et de parole les plus significatifs ont concerné les candidats disposant de la plus forte notoriété. Pour les autres, il relève des situations très différentes, qui vont d’une présence plus modeste – ce qui ne signifie pas forcément inéquitable – à un accès trop restreint, pouvant aller jusqu’à l’absence totale de temps de parole, et même parfois de la moindre citation à l’antenne.
Observant qu’un certain nombre de candidats n’ont bénéficié d’aucun temps d’antenne ni de parole et que d’autres ont bénéficié de temps d’antenne et de parole insuffisants au regard du principe d’équité, le Conseil a demandé aux chaînes concernées de veiller, au cours du mois de février, à mieux se conformer aux termes de sa recommandation. Il est indispensable que les diffuseurs réservent à l’ensemble des candidats une présentation et un accès à l’antenne conformes au respect du principe d’équité.
S’agissant des temps des candidats et de leurs soutiens dans les magazines et autres émissions du programme, ils sont publiés à titre d’information, la recommandation prévoyant le respect du principe d’équité sur l’ensemble de la période allant du premier janvier jusqu’à l’ouverture de la campagne officielle, soit le 5 avril.

* Le temps d’antenne globalise les différentes séquences consacrées aux candidats et à leurs soutiens : temps de présentation, de commentaire, de reprises de citations, auquel s’ajoute le temps de parole de ces personnalités.
* Le temps de parole est extrait du temps d’antenne et récapitule la seule durée des interventions des candidats et de leurs soutiens.

6 février 2002Communiqué n° 475 du 6 février 2002


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE