CSA – Le mode de désignation du PDG de RFI

830
830

Concernant la nomination du PDG de RFI, Dominique Baudis a expliqué que « la règle est différente du mode de nomination des PDG de Radio France ou de France Télévisions pour lesquelles le CSA dispose d’un droit de nomination plein et entier ». Le président du CSA, interrogé au cours du point presse mensuel, a rappelé que « le président de RFI est choisi parmi les représentants de l’Etat au Conseil d’Admnistration de RFI, comme ce fut le cas pour Jean-Paul Cluzel ». Des dérogations à cette règle sont néanmoins possibles. C’est ainsi que le journaliste Claude Sérillon a fait publiquement acte de candidature au poste de PDG de RFI auprès de Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication, et de Michel Barnier, Ministre des Affaires Etrangères. Ces deux ministères sont en effet chargé de la tutelle de RFI.

Pour sa part, Jean-Paul Cluzel, après avoir été directeur général de l’Opéra de Paris, avait été nommé PDG de RFI en 1995 par Alain Juppé, alors Premier Ministre, puis reconduit dans ses fonctions à deux reprises par Lionel Jospin en 1998 et 2001. Toutefois, depuis la nomination de Jean-Paul Cluzel à la tête de Radio France le 12 mai dernier, la présidence de RFI est vacante. « Un administrateur doit être nommé parmi les rangs les plus élevés des membres du Conseil d’Administration », a expliqué Dominique Baudis. Ce dernier a par ailleur précisé que « la nomination du PDG de RFI n’est pas du ressort du CSA, mais nous en sommes informés ». Le Président du CSA est par ailleurs resté prudent sur la date de la nomination du futur PDG de RFI. « On m’a indiqué que cela ne saurait tarder », a t-il rajouté. Le Premier Ministre devrait donc arrêter prochainement son choix, et le CSA entérinera cette décision.


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE