Festival de Marne

424
424

Parmi les rendez-vous incontournables en matière de chanson française, le Festival de Marne revient chaque année sur le devant de la scène pour offrir au plus grand nombre la possibilité d’assister à de nombreux concerts durant près de deux semaines. Créé en 1987, l’évènement a rapidement rencontré un succès important en accueillant toujours plus de spectateurs au fil des ans (près de 35 000 aujourd’hui). Même si chacun se félicite de cet engouement, Jean-Claude Barens, directeur du Festival de Marne, précise qu’il est important de conserver une ambiance relativement châleureuse : “La plus grosse structure que l’on ait est un chapiteau de 2200 places debout. Je ne compte absolument pas aller plus loin, de façon à garder cette structure à dimension humaine”. Sur une initiative du Conseil Général du Val-de-Marne, l’évènement s’est également étendu géographiquement, englobant aujourd’hui 25 villes : “Le chiffre est passé de la douzaine au départ à 25 aujourd’hui. Là aussi, je suis tenté de dire que nous sommes un petit peu en bout de course concernant la zone d’extension. Nous sommes presque au maximum de ce que nous pouvons faire en terme de fréquentation et de rayonnement sur le département. Maintenant, à nous de trouver de nouvelles niches concernant la programmation”. La programmation, justement, reste l’une des principales priorités du Festival de Marne. Affirmant depuis toujours son désir de soutien à la création, la manifestation invite de nombreux jeunes artistes et groupes chaque année et privilégie largement la qualité artistique et le talent des invités au côté marketing de certaines manifestations.

Le 2 octobre, le coup d’envoi du 15ème Festival de Marne était donné au Kremlin-Bicêtre. Pour cette soirée de lancement, le groupe Debout sur le Zinc, l’artiste poëtiquement décalé Nicolas Jules et l’entêtée Agnès Bihl se sont produits sur la scène de l’Espace Culturel André Malraux. Les festivités ne s’arrêtent bien entendu pas là puisqu’une bonne centaine d’artistes et groupe de tous styles musicaux viendront tour à tour enchanter les oreilles du public. A défaut de tous les citer, nous avons dressé une liste de quelques concerts qui se dérouleront lors de l’évènement, à commencer par celui des Têtes Raides, le 5 octobre. Le Grand Chapiteau d’Ivry-sur-Seine accueillera en effet le groupe rock, très apprécié pour les prestations scéniques de ses membres. La Grande Sophie, dont le single “Martin” commence à pointer le bout de son nez dans les rotations radio, se produira également sur cette même scène. Et si certains ont reproché à la pop française d’être quasi-inexistante, le quatuor Eiffel se chargera de démontrer le contraire en trois coup de guitare avec ses influences clairement affichées : David Bowie, Pixies et Kinks, pas moins. Après la sortie de leur deuxième album cette année, les bordelais du groupe Les Hurlements de Léo enflammeront le Grand Chapiteau le lendemain.
Parmi les têtes d’affiches, Jacques Higelin donne également rendez-vous à son public – et aux autres – le 6 octobre. Loin, bien loin de “Banana Split”, Lio sera de la partie pour chanter Prévert comme personne ne l’avait jamais fait auparavant. Que ceux qui n’ont pas encore entendu parler de son nouveau spectacle (mis en scène par Caroline Loeb) courent l’applaudir à Saint-Maurice le 9 octobre. Et si Lio chante Prévert, Marie-Paule Belle ne devrait pas se gêner pour reprendre les textes de Barbara. Un hommage qui ne devrait pas décevoir les amateurs du genre, à venir écouter au Théâtre Romain Rolland de Villejuif le 10 octobre. Détesté et aimé, c’est selon, Hubert-Félix Thiéfaine se produira au Centre Culturel d’Orly le même jour. “Défloration 13”, son treizième album studio, est arrivé dans les bacs cette année. En tant qu’artistes à part entière, les inclassables Arthur H et Mano Solo feront déferler leurs talents sur le festival respectivement les 5 et 12 octobre. Son Fabuleux Destin l’ayant décidé pour lui, Yann Tiersen couvrira également le festival.
Jongleurs de mots, les rappeurs n’ont pas été mis sur la touche pour ce quinzième Festival de Marne. ‘Qualité’ n’étant pas synonyme de ‘quantité’, trois groupes de hip-hop se produiront à Bonneuil-sur-Marne le 12 octobre. Les africains de Positive Black Soul partageront ainsi la soirée avec les deux frères de La Caution et la formation MBS, moins connu mais tout aussi talentueuse avec son rap original gonflé à bloc de divers instruments. Côté reggae, les militants de Baobab monteront sur scène à Valenton le 13 octobre avec le duo Soundkail, récemment de passage sur quelques compilations dont “L’Univers des Lascars”. A découvrir également lors de cette soirée les jeunes valentonnais Wailing Juniors. Que les amateurs de musique africaine se rassurent, le 12 octobre Mamady Keita et The Cool Crooners réchaufferont la soirée aux côtés de Tiken Jah Fakoli, porte-paroles du peuple ivoirien aux sons de sa musique reggae.

Comme chaque année, les organisateurs du Festival de Marne ont fait appel à une vingtaine d’autres manifestations dans le but de parrainer les soirées de l’évènement. Avec pour point commun l’envie de continuer à faire vivre la chanson française, chacun des festivals à choisi son plateau d’artistes pour le faire découvrir au public lors de l’évènement. ‘L’air du Temps’, ‘Alors Chante !’, ‘Les Déferlantes Francophones’ ou encore ‘Art Sonic’ participent ainsi à la manifestation, permettant ainsi de faire découvrir des artistes talentueux et pourtant peu connus du grand public. A ce sujet, Jean-Claude Barens tient à re-situer le positionnement du Festival de Marne : “La chanson française a un réel problème de diffusion. D’un côté les industries du disque et tous les plans promo qui vont avec, d’un autre les petites productions qui vivent en marge de tout cela. C’est avec elles que j’ai envie de travailler”. En ayant trouvé le juste milieu entre ces petites productions et les têtes d’affiches de talent, cette quinzième édition du Festival de Marne promet en tout cas de ne pas décevoir les oreilles averties comme celles des plus novices.

Le site officiel de l’évènement est disponible sur FestivalDeMarne.org.

http://www.festivaldemarne.org


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE