FG – La déception d’Henri Maurel

570
570

Henri Maurel souligne que c’est NRJ Group qui s’est vu attribuer une 581ème fréquence à Dijon, au bénéfice de Rire & Chansons qui totalise 56 fréquences en France. Le président de la station dédiée aux musiques électroniques, qui aspire à un développement national, souligne que FG « luttait courageusement pour obtenir enfin sa 1ère fréquence en province et sa 2ème fréquence en France ». Qualifiant d' »impitoyable l’univers de l’attribution des fréquences », Henri Maurel estime que « plus que jamais la défense de la diversité doit être à l’ordre du jour ».

Plaidant pour la défense de la diversité, Henri Maurel souligne que Patrick Zelnik, PDG du label indépendant Naïve, l’a rappelé au cours d’une rencontre organisée dimanche 21 mars au théâtre Edouard VII par les animateurs du Comité de soutien au candidat Lionel Jospin. Le PDG de FG explique « qu’il n’y a pas que le grand méchant loup international de la mondialisation qui est à l’affût dans le monde de la culture et de la communication. Il y a aussi quelques bons renards bien de chez nous qui entendent s’en donner à coeur joie sans aucune vergogne ». Appelant à une redéfinition du rôle de l’Etat, et en particulier de cleui du Ministère de la Culture et de la Communication, Henri Maurel explique « ne pas avoir peur des contraintes de la concurrence mais de ceux qui les détournent à leur exclusif profit ».


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE