Radioactu Forums Radios Radio Bonheur : que l’imposture cesse !

Ce sujet a 14 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Emmanuel Jean, il y a 6 jours et 19 heures.

  • Auteur
    Articles
  • #22400 Réponse

    Emmanuel Jean

    Radio Bonheur, station privée des Côtes-d’Armor, décroche de nouveau une belle couverture presse pour son arrivée à Saint-Malo.

    Derrière les éléments de langage de son patron Dominique Le Boudec, séparons le vrai du faux.

    Concernant ses « rendez-vous éditoriaux », Radio Bonheur sous-traite ses flashs à une boîte qui se trouve à plus de 1.000 km de la Bretagne. Cette pseudo « agence de presse » reprend mot pour mot les premières lignes des articles d’Ouest-France.fr. Voilà l’estime qu’elle porte à ses auditeurs et accessoirement au journalisme.

    Exemple daté du 3 juin 2015 :

    [audio src="http://www.radiobonheur.com/podcast/journal/2015-06-03/%208.mp3" /]
    L’ensemble du flash est pompé sur ces cinq articles.
    http://www.guingamp.maville.com/actu/actudet_-en-avant-de-guingamp-la-campagne-d-abonnement-reprend-ce-mercredi_52680-2777558_actu.Htm
    http://www.ouest-france.fr/acces-la-zone-de-lhopital-prive-chantier-urgent-3446706
    http://www.ouest-france.fr/les-elus-lannionnais-prets-attaquer-le-decret-3446482
    http://www.franceinfo.fr/sports/football/article/corruption-la-fifa-sepp-blatter-annonce-qu-il-demissionne-de-la-presidence-687501
    http://www.franceinfo.fr/sports/tennis/article/roland-garros-tsonga-bat-nishikori-et-accede-aux-demi-finales-687519

    Radio Bonheur n’est pas « impliquée dans la vie culturelle » des Côtes-d’Armor. Elle vend au prix fort des petites annonces pour des fêtes locales, tient une « boutique » avec des CD des Glochos à 15 € dans ses bureaux à Pléneuf-Val-André et diffuse même des pubs pour des terrains à constuire de la société immobilière de son patron Dominique Le Boudec.

    L’arrivée de Radio Bonheur à Saint-Malo éjecte de la bande FM Radio Sing Sing*, une associative locale vraiment engagée dans la vie culturelle de sa région.

    Pourquoi le CSA ne permet-il aux deux antennes de cohabiter ? Pourquoi cède-t-il aux intimidations de Radio Bonheur, qui multiplie les attaques envers la concurrence, s’est payé l’instance dans une chanson, utilise la presse locale comme tribune bien conciliante pour faire fleurir ses affaires et surtout a triché à de nombreuses reprises sur sa puissance d’émission (en fait, les Malouins connaissaient déjà Bonheur, mais en « pirate » !).

    Que l’imposture cesse !

    *Je déclare sur l’honneur n’avoir aucun lien avec Radio Sing Sing. Je vous invite simplement à vous penchez sur ce que signifie le passage de Sing Sing à Bonheur en terme de mieux-disant culturel.

  • #22448 Réponse

    MiosseK

    Pour « Radio Canal Centre, programme Radio Bonheur », l’ensemble ne casse pas de briques est fait plutôt amateur. La programmation très mal faite. On passe du coq a l’âne.
    Ce qui est étonnant, c’est l’absence de virgule sonore d’identification des publicités antennes, alors que celle ci sont imposées. Il est impossible de savoir s’il s’agit d’autopromotion ou de pub locales déguisées. Par ailleurs, qu’elle auditeur lambda peut comprendre le Rds « RCC RB » ? pas grand monde.
    Mais vu les audiences de Bonheur dans le 22, le programme doit satisfaire tout de même pas mal de monde et change des radios routinières habituel.

    • #22476 Réponse
      Photo du profil de Prunelle
      Prunelle
      Participant

      Les écrans pubs doivent obligatoirement être identifiés soit par une virgule, soit oralement sur toutes les radios.
      Radio Bonheur n’est plus à ça près, je rappelle qu’elle a été condamnée pécuniairement par le CSA pour avoir émis avec 1 Kw de PAR sur Guingamp au lieu de 50 w autorisés. Et malgré cela, le CSA a porté la PAR à 1 Kw par la suite, alors pourquoi Radio Bonheur se gênerait pour ne rien respecter si le CSA lui accorde ce qu’elle veut juste après ?
      Radio Bonheur met en avant l’audience réalisée sur les Côtes d’Armor mais quelle radio peut se targuer d’émettre avec 3 Kw de PAR sur St Brieuc ? Et bien aucune à part elle !

  • #22442 Réponse

    Mallouiiin

    Bonjour ! Je n’ai pas grand chose à dire sur Radio Bonheur, ce n’est pas mon style du tout. Je voulais juste rebondir sur « Sing Sing*, une associative locale vraiment engagée dans la vie culturelle de sa région » parce que je ne dois pas avoir la même notion de la Radio: Ok, Sing Sing est une association qui fait des concerts d’artistes du monde dans un chapiteau et dans d’autre lieux autour de la région de Saint Malo. Par contre pour le côté radiophonique je ne suis pas d’accord. Une radio sans animateur, avec pendant un moment des jingles ou une dame avec un accent de Marseille (rire) dit le nom de la radio… C’est spécial. Le reste du contenu est un programme musical non-stop réalisé par un monsieur qui travaille à Paris chez RFI, et qui met à jour son PC qui tourne dans le 35. Un flux musical thématique c’est une webradio à mes yeux.
    Pour finir, si la radio a perdu sa fréquence c’est parce qu’elle n’a pas émis pendant au moins un mois à cause d’une sombre histoire de couple, ça ne fait pas sérieux devant le CSA quand on présente un nouveau dossier à mon avis.
    Je ne pense pas que l’arrivée de Radio bonheur sur la Bande FM Malouine soit le top du tout, le rendu antenne fait vieux et style associative des années 80. Après tout, peut-être que ça peut plaire aux personnes âgées, ne faisons pas de racisme anti-vieux il en faut pour toutes les générations.

  • #22491 Réponse

    Emmanuel Jean

    Qu’on s’entende bien, je ne réclame pas la fin de Radio Bonheur et je ne critique pas sa cible.

    Je dénonce sa communication mensongère et le remplacement d’une radio A par une radio commerciale. N’y-a-t-il pas de place pour deux radios locales en tous points différentes à Saint-Malo ? Sing Sing est bancale, mais semble s’appuyer sur un soutien qui n’est pas virtuel. Contrairement à trop de radios locales ou webradios, elle ne copie pas un modèle marchand en moins bien.

    J’attire votre regard sur un fait. En un an, si on en croit Le Télégramme, Radio Bonheur est passée de 10 salariés (http://www.letelegramme.fr/cotesarmor/frequence-refusee-les-malheurs-de-radio-bonheur-28-05-2015-10643919.php) à 4 salariés (http://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/saint-malo/radio-au-bonheur-des-seniors-01-02-2016-10941255.php).

    Je crois que dans un premier temps, Dominique Le Boudec comptait les sous-traitants dans son effectif ! Il faut dire que de l’information à la régie, Radio Bonheur externalise. Avoir si peu de salariés, je n’appelle pas ça s’ancrer dans la vie locale, mais faire du fric. Sans compter le « turn-over » du personnel à Pléneuf, qui ne traduit pas non plus de supers conditions de travail…

    Les vieux ont le droit à leur radio locale, je dirais même qu’ils ont le droit à une radio locale de qualité. Beaucoup pensent que Radio Bonheur est une radio asso, ce qui aide à faire passer l’amateurisme de sa programmation et de son habillage. Duperie ?

  • #22493 Réponse
    Photo du profil de RADIOPIRATE
    Radio Pirate

    Pierre Emmanuel Jean a ecrit : « Je dénonce sa communication mensongère et le remplacement d’une radio A par une radio commerciale. »
    Effectivement, dans l’histoire, ca nous fait une categorie A en moins; et seul un recours de Sing Sing pourrait changer la donne !

    On pourrait également denoncer l’attitude du SNRL qui soutient les radios libres : au lieu de soutenir Sing Sing, le représentant de radio laser en a profité pour déposer un dossier de candidature et donc contribuer à les flinguer !

    Jusqu’à preuve du contraire, Sing Sing avait obtenu de bons scores en Ile et Vilaine; radio Laser n’a jamais fait un copek d’audience ….

  • #22504 Réponse

    Emmanuel Jean

    C’est intéressant ce que vous soulevez Radio Pirate.

    J’ai regardé les derniers sondages Médialocales.

    La moyenne de Sing Sing était de 1.800 auditeurs cumulés dans l’Ille-et-Vilaine entre 2012 et 2014. Elle a bondi à 5.900 l’an dernier, soit 0,7 % d’AC.

    Dans le même temps, soit Radio Laser n’apparaît pas dans les sondages, soit son audience se situe entre 500 et 1.600 (gain sur la dernière vague).

    Radio Bonheur a atteint 0,9 % (7.400 auditeurs cumulés) en AC dans toute l’Ille-et-Vilaine en 2013-2014, avant de chuter à 0,1 % l’an dernier.

    Plusieurs hypothèses : soit beaucoup d’habitants viennent travailler dans les Côtes-d’Armor (l’Insee dit que c’est le contraire), soit l’écoute sur le web est devenue très forte chez les seniors… soit Bonheur débordait déjà vers Saint-Malo.

  • #22518 Réponse

    Serla – En réponse à Radio Pirate

    Cher Radio Pirate,
    Une nouvelle fois, vous tapez sur Radio Laser et, par conséquent, sur son responsable, M. Sylvain D.
    Or il se trouve que la radio (en général) bénéficie d’une formidable chance grâce à cette personne.
    Il est :
    – Directeur de sa radio.
    – Professeur à l’université de Rennes 1 (ou 2 ?).
    – Professeur à l’INSA de Rennes.
    – Professeur (et directeur) à la Skol Radio, éminent établissement qui forme des animateurs que le monde entier nous envie et dont la première promotion a trouvé un travail à peine sortie.
    – Délégué National du SNRL.
    – Responsable au sein de l’ESS de Bretagne.
    – Président de la très célèbre, efficace et estimée CORLAB
    – Et j’en oublie sûrement…
    Un pareil individu, aussi éclectique, multi compétent, et disposant d’une pareille force de travail, ne peut aucunement être fustigé, même indirectement, et doit, au contraire, être loué et soutenu.
    Vous constatez qu’en fait, il se sacrifie pour le bien commun, avec une abnégation qui force le respect.
    Comment se fait-il que le Chef de l’État ne l’ait pas nommé ministre, ou au moins Secrétaire d’État ?
    Ou alors, « Santo Subito ».
    Alors, cher Radio Pirate, revêtez aussitôt une robe de bure, passez vous une corde au cou, et à l’instar des bourgeois de Calais, venez mettre ici un genou en terre et implorez son pardon. vous verrez qu’en plus des innombrables qualités ici décrites, il sait aussi se montrer magnanime.

  • #22536 Réponse
    Photo du profil de RADIOPIRATE
    Radio Pirate

    « Un pareil individu, aussi éclectique, multi compétent, et disposant d’une pareille force de travail, ne peut aucunement être fustigé, même indirectement, et doit, au contraire, être loué et soutenu. Vous constatez qu’en fait, il se sacrifie pour le bien commun, avec une abnégation qui force le respect. »

    Mais justement non !
    Il a été constaté qu’en déposant un dossier à Saint-Malo, le président des radios libres soutenait plus sa propre cause que la défense d’une radio libre qui a largement fait ses preuves dans les années 2000 et qui totalisait dix fois plus d’auditeurs dans le département que cette « radio laser ».

  • #22535 Réponse
    Photo du profil de RADIOPIRATE
    Radio Pirate

    Serla a écrit : « Une nouvelle fois, vous tapez sur Radio Laser et, par conséquent, sur son responsable, M. Sylvain D.
    Or il se trouve que la radio (en général) bénéficie d’une formidable chance grâce à cette personne.
    Il est :
    – Directeur de sa radio.
    – Professeur à l’université de Rennes 1 (ou 2 ?).
    – Professeur à l’INSA de Rennes.
    – Professeur (et directeur) à la Skol Radio, éminent établissement qui forme des animateurs que le monde entier nous envie et dont la première promotion a trouvé un travail à peine sortie.
    – Délégué National du SNRL.
    – Responsable au sein de l’ESS de Bretagne.
    – Président de la très célèbre, efficace et estimée CORLAB
    – Et j’en oublie sûrement… »

    Pour le dépôt de dossiers au CSA, il va falloir reprendre une formation : le dossier à Saint-Malo n’est pas passé !

    • #22561 Réponse

      Serla

      Heu ….
      C’était 2ème degré ….

  • #22532 Réponse

    Oli

    Je ne comprends pas comment RB a pu obtenir une fréquence sur Saint Malo, la fréquence de Pléneuf passe à Saint Malo sans grosse difficulté, un peu comme les radios émises depuis Dinan.

  • #22558 Réponse
    Photo du profil de RADIOPIRATE
    Radio Pirate

    Emmanuel Jean a écrit : « J’ai regardé les derniers sondages Médialocales.

    La moyenne de Sing Sing était de 1.800 auditeurs cumulés dans l’Ille-et-Vilaine entre 2012 et 2014. Elle a bondi à 5.900 l’an dernier, soit 0,7 % d’AC.

    Dans le même temps, soit Radio Laser n’apparaît pas dans les sondages, soit son audience se situe entre 500 et 1.600 (gain sur la dernière vague). »

    Pour la periode 2014-2015, SING SING a été effectivement credité de 0.7 % en Ille et Vilaine, 0.3 % pour la region Bretagne et apparaissait même à Rennes.
    Je veux bien que le CSA sanctionne cette radio : il est démontré clairement que cette radio a toujours fait ses preuves au niveau des audiences.
    De nombreux bars en Bretagne et dans les Pays de Loire diffusaient même le programme musical de SING SING !

    On pourra objecter que Laser commence à se reveiller depuis quelques temps; force est de constater que ces gens semblent profiter du déclin d’une radio locale qui avait fait ses preuves dans les années 2000.

    Le fondateur de SING SING doit donc se réveiller pour recréer cette radio …

  • #22679 Réponse

    Miossek

    Merci Dominique de nous lire.
    Le changement de RDS sur Canal Centre te sera bénéfique.
    RDS « BONHEUR_ ». C’est quand meme mieux que l’ancien « RCC_RB__ »

  • #23550 Réponse

    Emmanuel Jean

    Qu’on s’entende bien, je ne réclame pas la fin de Radio Bonheur et je ne critique pas sa cible.

    Je dénonce sa communication mensongère et le remplacement d’une radio A par une radio commerciale. N’y-a-t-il pas de place pour deux radios locales en tous points différentes à Saint-Malo ? Sing Sing est bancale, mais semble s’appuyer sur un soutien qui n’est pas virtuel. Contrairement à trop de radios locales ou webradios, elle ne copie pas un modèle marchand en moins bien.

    J’attire votre regard sur un fait. En un an, si on en croit Le Télégramme, Radio Bonheur est passée de 10 salariés (http://www.letelegramme.fr/cotesarmor/frequence-refusee-les-malheurs-de-radio-bonheur-28-05-2015-10643919.php) à 4 salariés (http://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/saint-malo/radio-au-bonheur-des-seniors-01-02-2016-10941255.php).

    Je crois que dans un premier temps, Bonheur comptait les sous-traitants dans son effectif ! Il faut dire que de l’information à la régie, Radio Bonheur externalise. Avoir si peu de salariés, je n’appelle pas ça s’ancrer dans la vie locale, mais faire du fric. Sans compter le « turn-over » du personnel à Pléneuf, qui ne traduit pas non plus de supers conditions de travail…

    Les vieux ont le droit à leur radio locale, je dirais même qu’ils ont le droit à une radio locale de qualité. Beaucoup pensent que Radio Bonheur est une radio asso, ce qui aide à faire passer l’amateurisme de sa programmation et de son habillage. Duperie ?

  • #49347 Réponse

    Megahertz

    à propos de la fréquence perdue par Sing sing ; extrait d’Ouest France de l’année dernière :
    « (…) Problèmes internes
    Depuis cette annonce, les auditeurs de Sing Sing se sont mobilisés pour défendre leur antenne. « On a reçu énormément d’appels de contestation », confirme en aparté l’institution parisienne. Des cris de colère qui n’ont pas fait changer d’avis les élus. « Ces deux mois ont permis d’instruire le dossier de Radio Bonheur. La commission a vérifié la solidité du dossier avant de lui accorder la fréquence. » Bilan financier, expérience, place donnée aux artistes locaux, profil démographique de la zone sont parmi les critères passés au crible.
    Les quinze autres candidats vont recevoir une lettre du CSA. Il a un mois pour expliquer son refus. Sing Sing a été pénalisée par ses problèmes internes d’avant l’été. Le fondateur et sa compagne, présidente de l’association, revendiquait chacun la propriété de la radio. Yann Héligouin a repris l’antenne sous le nom de Sing Sing bis avec la même programmation. « Mais on a reçu deux dossiers se revendiquant héritiers de Sing Sing, ça n’a pas rassuré l’autorité », lâche le CSA. Le Malouin va déposer un recours au conseil d’État, fort du soutien de 10 000 pétitionnaires. Il continue sa diffusion sur internet et organise un concert samedi soir au théâtre de Saint-Malo. Dans la nuit de mercredi à jeudi, c’est Radio Bonheur qui récupérera les ondes du 96.7. »

    – Deux personnes physiques revendiquant « la propriété », quand les Radios A sont des associations (soit des personnes morales), ça la fout mal… Le CSA dit « ah, bon… »
    – 2 dossiers se revendiquant de sing sing… là le CSA dit « oups, c’est quoi ce merdier? »
    – des lettres de soutien, pétitions, baromètres d’audience manifestent l’attachement profond des auditeurs pour la qualité d’antenne de cette station mais le CSA juge aussi la bonne gestion administrative, associative, le bon respect des P.I.L. etc. Si ils donnaient des fréquences à l’applaudimètre, ça se saurait…

    Clap de fin : un boulevard pour radio Bonheur qui n’avait plus qu’à se baisser pour ramasser la fréquence ; des auditeurs orphelins de leur radio pour une histoire de couple qui a confondu bien commun et bijou de famille… Si j’ai bien compris, Sing Sing n’avait pas besoin d’un syndicat mais plutôt d’un conseiller conjugal…

Répondre à : Radio Bonheur : que l’imposture cesse !
Vos informations :





<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre> <em> <strong> <del datetime=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE