SNRL – Faut-il s’inquiéter de la baisse de l’audience de la radio en France ?

2216 0
2216 0

Selon les derniers résultats de l’enquête 126 000 Radio de Médiamétrie sur la période janvier-mars 2013, l’audience cumulée globale du média radio est passée de 82,1% il y a un an, à 81,3% aujourd’hui. Cette baisse est-elle conjoncturelle ou s’agit-il au contraire d’une tendance de fond du recul du média radio ? S’il est prématuré de tirer des conclusions hâtives sur la base d’une seule vague d’audience, le SNRL s’est néanmoins inquiété de cette baisse de l’audience de radio. « Signal d’alarme ou inquiétude durable ? » s’est ainsi interrogé le syndicat, soulignant que cette baisse représente 250 000 auditeurs perdus pour le média radio. Le SNRL rappelle qu’il alerte régulièrement les pouvoirs publics, depuis plusieurs années, sur l’extrême nécessité qu’il y a désormais à moderniser le média radio, « dernier média en France à ne pas avoir pu finaliser sa révolution numérique ». Le SNRL appelle désormais Gouvernement « a une prise de position rapide et claire en faveur du déploiement de la Radio Numérique Terrestre (RNT) en France ».

Le SNRL estime qu’il « devient aujourd’hui urgent d’offrir de nouvelles perspectives aux auditeurs, une offre gratuite de radios, renouvelée et diversifiée, sur des territoires mieux déservis que ne le permet aujourd’hui la FM ». Selon le SNRL, « la saturation programmée de la bande FM induit inévitablement une sclérose de l’offre et de la dynamique des éditeurs, aux dépends de l’intérêt des auditeurs ». Le SNRL rappelle par ailleurs que le secteur de la radiodiffusion emploie directement plus de 10 000 salariés en France. « Cette baisse globale de l’audience est un signal sérieux. Les conséquences d’une position attentiste sur la question de la RNT vont rapidement devenir importantes dans un secteur qui reste jusque-là à peu près épargné par la crise ». Par ailleurs, le SNRL s’est dit « satisfait du maintien de l’audience globale de la radiodiffusion associative en France ». Il ajoute que « la radiodiffusion de proximité continue d’attirer les auditeurs intéressés par ce qui se passe près de chez eux. C’est également l’autre enseignement à tirer de ces derniers résultats : le besoin de proximité. La forte progression notamment des locales de Radio France en est une belle démonstration ».


#Tags de cet article

Rejoindre la conversation

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE