Sud Radio – La direction va présenter son projet de cession devant le CSA

1904
1904

Selon nos informations, Jean-Éric Valli et Mathieu Quétel, dirigeants de Sud Radio Groupe (ex-Start), vont prochainement être reçus par le CSA. Ils vont y présenter le projet de cession de Sud Radio, station acquise par leur groupe en 2005. Déjà à l’époque, cette cession avait été dénoncée par les salariés de Sud Radio, qui avaient entamé un mouvement de grève contre le projet des repreneurs. Au terme de plus d’un an passé à trouver un acquéreur, et après l’échec des négociations avec Marc Laufer au printemps dernier, Sud Radio pourrait être reprise par le groupe Fiducial. Ce dernier a présenté son projet de reprise aux salariés de la station le 23 mai dernier. « Sud Radio est assurée de trouver en Fiducial un partenaire pleinement convaincu de son potentiel et décidé à lui assurer les moyens de son développement », avait alors indiqué Didier Maïsto, responsable des activités médias de Fiducial. Un discours qui n’a manifestement pas convaincu les élus du CE, qui ont rendu un avis défavorable au projet présenté par Fiducial.

Le CE, qui estime que Fiducial n’a apporté aucune précision sur ce projet, a par ailleurs déploré le « manque d’engagement écrit et détaillé d’un projet concret pour la radio, de volonté affichée de reconquête de l’auditoire, de ligne éditoriale, de projet de grille des programmes, d’impulsion financière immédiate pour garantir la réussite de la grille des programmes qui respectera les conventions signées avec le CSA, d’expérience et d’expertise dans le média radio du candidat à la reprise et, enfin, d’ambition dans le traitement du rugby », selon des propos rapportés par nos confrères des Échos » le 20 juin dernier. Néanmoins, l’avis du CE étant simplement consultatif, il ne compromet pas le projet de reprise par Fiducial. « Compte tenu des retours positifs qu’on pu nous faire les salariés, nous poursuivons la procédure de cession », a indiqué Jean-Éric Valli, président du Sud Radio Groupe, selon des propos rapportés par Les Échos.

Il faut dire que Sud Radio Groupe, confronté à d’importantes difficultés financières depuis plusieurs mois, n’a d’autre choix que de se séparer de la station généraliste qui devait devenir le fleuron du groupe, mais qui est aujourd’hui devenue un gouffre financier, écoutée par moins de 300 000 auditeurs quotidiens et qui enregistre plusieurs dizaines de milliers d’euros de pertes annuelles, fragilisant l’ensemble du groupe. Dès qu’il sera saisi, le CSA décidera du sort de la station. Son agrément est indispensable pour la poursuite du projet de cession à Fiducial. Mais le CSA devrait être particulièrement vigilant aux engagements du groupe Fiducial concernant le respect de la convention et du statut généraliste de Sud Radio. Depuis de longs mois, la station n’est plus que l’ombre d’elle-même, diffusant de longues plages musicales et de nombreuses rediffusions des quelques émissions encore produites par Sud Radio.


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE