Magazine - Radios

France Inter - La station bouscule sa grille et mise sur de fortes personnalités

Après une fin de saison particulièrement tendue qui s'est soldée par l'éviction ou le départs de grandes voix de la station, c'est une grille profondément remaniée que France Inter mettra en place le 30 août prochain. Cette grille a été dévoilée ce vendredi 27 août au cours d'une conférence de presse organisée à la Maison de Radio France, en présence de Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, et Philippe Val, directeur de la station. Ce dernier a admis avoir commis "des maladresses" et a présenté une grille profondément remaniée, notamment sur les carrefours stratégiques de la matinale et de la fin de journée. Cette saison est également marquée par l'arrivée des humoristes Gérald Dahan et Raphaël Mezrahi, en lieu et place de Stéphane Guillon et Didier Porte. Reste que la station, forte de ses 10.3% d'audience cumulée, devra maintenir sa position de 2ème radio de France. Grille complète sur RadioActu.

Jean-Luc Hees
Jean-Luc Hees - PDG de Radio France - (c) RadioActu


Jean-Luc HeesLa nouvelle grille de France Inter pour cette saison 2010-2011 a été dévoilée ce vendredi 27 août au cours d'une conférence de presse organisée au studio 104 de la Maison de Radio France à Paris et présentée par Nicolas Poincaré et Isabelle Giordano. "Désolée pour le retard, on attendait Stéphane Guillon ! Non, c'est pas drôle comme vanne pour démarrer...", a ironisé Isabelle Giordano en ouvrant cette présentation. Après la vive polémique qui a entouré la brutale éviction de Stéphane Guillon et Didier Porte, les noms des humoristes qui auront la lourde charge de leur succéder était très attendus. C'est à Gérald Dahan (lundi et mardi) et à Raphaël Mezrahi (mercredi et jeudi) que Philippe Val a choisi de confier la pastille humoristique qui viendra conclure la matinale, à 8h55, tandis que François Morel (vendredi) est reconduit pour une nouvelle saison. Interrogé sur les consignes qu'il aurait éventuellement pu donner à ces nouveaux venus, Jean-Luc Hees a expliqué qu'ils n'ont aucune "feuille de route". "Ça n'existe pas, et ça n'existera jamais. Le juge de paix, c'est l'antenne. Je crois que tout est dit sur le sujet. Je n'aime pas les conflits. Je n'aime pas qu'on introduise le soupçon sur les gens qui travaillent ici, qui ne sont pas des laquais, pas des domestiques", s'est-il défendu.

Audrey PulvarAprès le départ de Nicolas Demorand pour Europe 1 et le refus de Yves Calvi de prendre en charge la matinale, cette tranche a été scindée en deux parties. Audrey Pulvar sera, cette rentrée 2010, l'une des principales têtes d'affiche de la station. En charge du 6/7, qu'elle appelle "la petite matinale", la journaliste enchaînera journal, chroniques et entretiens ainsi qu'une interview politique, à la fin de son heure d'antenne. Elle conservera parallèlement une émission sur i>TÉLÉ, de 19 à 20 heures, une chaîne où elle officie depuis la rentrée 2009. Et ne lui demandez pas si sa relation avec le député socialiste Arnaud Montebourg obscurcit son jugement. Interrogée sur ce sujet au cours de la conférence de presse, elle a expliqué que "celui ou celle qui [lui] dira quoi dire ou quoi faire [...] ou même quelles lunettes elle doit porter, n'est pas né !" Bref, une forte personnalité qui devrait faire parler d'elle sur France Inter. Autre nouveau sur cette tranche : Patrick Cohen, transfuge d'Europe 1, qui s'est vu confier le 7h-9h. Sur cette tranche interviendra également une autre nouvelle recrue, Didier Varrod, pour son coup de coeur musical. Audrey Pulvar reviendra à 7h50 pour un débat quotidien sur un sujet politique, tandis que Patrick Cohen recevra un invité à 8h20 pendant une dizaine de minutes.

Philippe ValJuste après la matinale, Pascale Clark qui prendra le relais avec "Comme on nous parle", et ses traditionnels invités. Cette émission sera désormais diffusée de 9h à 10h, en lieu et place de "Esprit Critique", de Vincent Josse. Ce dernier animera désormais "L'atelier de...", le samedi de 19h30 à 20h00. De son côté, Stéphane Bern, qui avait menacé de claquer la porte de France Inter après le licenciement de Didier Porte, entamera finalement sa 11ème raison et restera sur la scène du studio 106 pour "Le fou du roi", de 11h à 12h30. Beaucoup de question ont alors été posées concernant ses futurs chroniqueurs, mais l'équipe ne change guère, à l'exception des arrivées de José Artur, Axelle Laffont, Jean-Jacques Vanier et Manu Pratt, qui rejoignent la bande. "À l'heure où l'on prétend l'humour menacé et la liberté de ton en danger, le "Fou du Roi" entend rester un carrefour d'impertinence et d'irrévérence du service public", assure France Inter.

Philippe CollinUne autre grande tranche de France Inter change de mains : le 17h-19h. Après le départ de Nicolas Demorand pour Europe 1, c'est Philippe Collin qui hérite des deux heures de direct. Une décision qui a beaucoup surpris, mais dont se félicite l'intéressé, rappelant qu'il est "entré à France Inter par la petite porte". De 17h10 à 17h50, François Busnel recevra une personnalité dont il retracera le parcours. Le journal de la culture sera présenté cette saison par Éric Delvaux, de 17h50 à 18h. De 18h15 à 19h, Philippe Collin, accompagné de Xavier Mauduit proposera une mise en scène de l'actualité de l'époque, dans la ligne de l'esprit de "Panique au Mangin Palace". À 19h20, Pierre Weil proposera "Partout ailleurs", une émission consacrée aux relations internationales.

France InterEn soirée, Bernard Lenoir est reconduit avec "C'est Lenoir" de 22h à 23h. En revanche, la tranche qu'occupait Éric Lange a été confiée à Charlotte Lipinska avec "Voulez-vous sortir avec moi ?", mélange d'agenda des sorties et de critique d'art, de 23h à minuit, tandis que Laurent Lavige assurera le minuit - 1h avec "Les nuits de Lavige", une émission au cours de laquelle il retracera l'histoire de ces artistes qui ont marqué leur époque. Enfin, le week-end, notons l'arrivée de Fabrice Drouelle. Jusqu'ici habitué au 8h de la semaine, il rejoint cette saison Patricia Martin au 7h-9h du week-end. Le samedi, c'est un habitué de la maison France Inter qui présente désormais le 19h30-20h. Enfin, dernière nouveauté du week-end, Alessandra Sublet qui propose le dimanche "Je hais les dimanches", de 11h05 à midi, pour "anticiper et décrypter" l'actualité de la semaine à venir.

Voici la grille complète de France Inter - Saison 2010-2011 : Document sans titre
France Inter - saison 2010-2011
Semaine
(lundi au vendredi)
Tranches
Présentateurs
Journalistes
05h00-06h00
Brigitte Patient
(Un jour tout neuf)
06h00-07h00
Audrey Pulvar
(Le 6/7)
07h00-09h00
Patrick Cohen
(Le 7/9)
09h00-10h00
Pascale Clark
(Comme on nous parle)
10h00-11h00
Isabelle Giordano
(Service public)
11h00-12h30
Stéphane Bern
(Le Fou du Roi)
12h45-13h00
Nicolas Stoufflet
(Le jeu des 1000 euros)
13h00-13h30
Claire Servajean
(Le 13 heures)
13h30-14h00
Patrice Gélinet
(2 000 ans d'histoire)
14h00-15h00

Mathieu Vidard
(La tête au carré)

15h00-16h00
Daniel Mermet
(Là-bas si j'y suis)
16h00-17h00
Frédéric Lodéon
(Carrefour de Lodéon)
17h00-19h00
Philippe Collin
(5/7 boulevard)
19h20-20h00
Alain Bédouet
(Le téléphone sonne)
20h00-21h00
Katleen Evin
(L'humeur vagabonde)
Zoé Varier
(Nous autres - vendredi)
21h00-21h20

(Partir avec)
Sandrine Mercier
(lundi)
Marie Pierre Planchon
(mardi)
Gwenaëlle Abolivier
(mercredi)
Sandra Freeman
(jeudi)
Stéphanie Duncan
(vendredi)

21h50-22h00
Hervé Pauchon
(Un temps de Pauchon)
Isabelle Autissier
(Les récits d'Isabelle Autissier - vendredi)
22h00-23h00
Bernard Lenoir
(C'est Lenoir)
23h15-00h00
Charlotte Lipinska
(Voulez-vous sortir avec moi ?)
00h00-01h00
Laurent Lavige
(Les nuits de Lavige)
Laure Adler
(Studio théâtre - vendredi)
01h00-05h00
Serge Levaillant
(Sous les étoiles exactement)
Mathias Deguelle
(Conduite accompagnée)
(vendredi de 1h à 2h)
Week-end
(samedi)
05h00-07h00
Laurence Garcia
(Le 5/7 du week-end)

07h00-09h00
Fabrice Drouelle
Patricia Martin
(Le 7/9 du week-end)
09h00-10h00
Alexandra Bensaïd
(On n'arrête pas l'éco)
10h00-11h00

Laurent Delmas
Christine Masson
(On aura tout vu)

11h00-12h00
Jean-Claude Ameisen
(Sur les épaules de Darwin)
12h00-13h00
Philippe Meyer
(La prochaine fois je vous le chanterai)
13h20-14h00
Patrick Pesnot
(Rendez-vous avec X)
14h00-15h00
Denis Cheissoux
(Co2 mon amour)
15h00-15h45
Colombe Schneck
(Les liaisons heureuses)
15h45-16h00
Valli
(Les notes de la semaine)
16h00-17h00
Sylvie Chapelle
(C'est du classique mais c'est pas grave)
17h00-18h00
Emmanuel Khérad
(La librairie francophone)
18h10-19h00
Guillaume Gallienne
(Ça peut pas faire de mal)
19h30-20h00
Vincent Josse
(L'atelier de...)
20h10-22h00
Isabelle Dhordain
(Sur le pont les artistes)
22h15-00h00
Laurence Pierre
(Alternatives)
00h00-01h00
Malik Boulibaï
(Boulibaï variations)
01h00-02h00
Valli
(Pop etc)
Week-end
(dimanche)
05h00-07h00
Laurence Garcia
(Le 5/7 du week-end)

07h00-09h00
Fabrice Drouelle
Patricia Martin
(Le 7/9 du week-end)
09h00-10h00
Pascal Dervieux
Lionel Thompson
(Interception)
10h00-11h00
Rebecca Manzoni
(EclectiK)
11hh00-12h00
Alessandra Sublet
(Je hais les dimanches)
12h00-14h00
Stéphane Paoli
(Journal 3D)
14h00-15h00
Paula Jacques
(Cosmopolitaine)
15h00-15h30
Patrick Liegibel
Stéphanie Duncan
(Transeuropéenne)
15h30-16h00
José-Manuel Lamarque
Emmanuel Moreau
(Transeuropéenne)
16h00-17h00
Fabienne Chauvière
Élisabeth de Fontenay
(Vivre avec les bêtes)
17h00-18h00
Vladimir Cagnolari
Soro Solo
(L'Afrique enchantée)
18h10-19h00
Jean-François Achilli
(L'émission politique)
19h30-19h55
Noëlle Breham
(Les p'tits bateaux)
19h55-20h00
Denis Cheissoux
(L'as-tu lu mon p'tit loup ?)
20h00-21h00
Jérôme Garcin
(Le masque et la plume)
21h00-22h00
Frédéric Lodéon
(Les grands concerts de Radio France)
22h15-00h00
Manu Katché
(Musicalities)
00h00-01h00
Didier Varrod
(Électron libre)
01h00-05h00
Brigitte Kernel
(Noctiluque)

14 commentaires

  • De ouhlala28-08-2010 00:08:08

    Philippe Val a décidément une haute idée de la culture :

    Vincent Josse (Esprit critique) passe à une demi-heure par semaine... au lieu d'une demi-heure par jour.

    Il  a aussi une drôle de définition de l'humour. C'est sûr qu'en reléguant la "pastille" comme il dit humoristique à 8 h 55, il est tranquille ni Sarko, ni Besson, ni DSK ne vont venir se plaindre.

    Surtout lorsque l'on voit par qui est incarné l'humour : Dahan (qui ne sait imiter que Timsit et Sarkozy) et Mezrahi (qui se prend pour Desproges, le talent en moins). Morel, qui me fait rire une fois sur deux et encore, comme dirait Jean-Luc Hees.

    C'est décidé, cette rentrée à France Inter, ce sera sans moi !

    • De estelle28-08-2010 14:06:29

      ce sera sans moi aussi !

      J'ai écouté Philippe Val et Jean-Luc Hees ce matin dans Médiaboliques (9 h- 10h) sur France Inter.

      Je n'ai jamais vu de patrons à Radio France prendre l'antenne en otage comme ils l'ont fait. Aucun contradicteur. Une grosse opération de com'. Une espèce d'autojustification. On nous promettait que les auditeurs allaient pouvoir leur poser toutes les questions. Résultat : rien du tout.

      Ce n'est pas la première fois : déjà fin juin, Philippe Val était venu lors de la dernière matinale de Demorand. Jean-Luc Hees était aussi intervenu lors du licenciement de Guillon et Porte. A son arrivée à Radio France déjà, il était intervenu au micro.

      En plus, l"un comme l'autre manquent de classe, d'élégance, de finesse. Ils sont vulgaires. Jean-Paul Cluzel, ex-PDG de Radio France, n'intervenait qu'à de rares moments, dans le journal de 13 h ou de 19 h, pour expliquer l'esprit de la grille, tel ou tel aménagement.

      Je ne sais pas si Jean-Luc Hees ose encore se regarder dans une glace, mais à sa place je ne pourrai pas. S'il veut faire une émission de radio, qu'il démissionne de la présidence de Radio France, et qu'il retourne à Radio Classique ou sur Rires et chansons... Y a de la place, comme disait Coluche!

      Même punition pour Philippe Val. Il a oublié qu'il avait été un chansonnier aux propos bien plus grossiers que ceux de Guillon et Porte du temps où il était avec l'affreux Patrick Font. C'est fou ce que ces gens suffisants ont la mémoire courte une fois qu'ils ont le pouvoir. Ou alors ils vieillissent mal.

      • De Phil28-08-2010 14:40:18

        Bien entendu, tous les grincheux de la terre vont commenter. Paresse intellectuelle, qui consiste à ne pas étudier à fond une grille, puis l'écouter avant de juger.

        Or, la culture est présente à peu près dans toutes les émissions de France Inter.

        Faut-il le marquer sur la boîte comme le camembert pour que ça en soit ?

        • De Flino28-08-2010 17:40:14

          estelle a écrit:

          ce sera sans moi aussi !

          J'ai écouté Philippe Val et Jean-Luc Hees ce matin dans Médiaboliques (9 h- 10h) sur France Inter.

          Je n'ai jamais vu de patrons à Radio France prendre l'antenne en otage comme ils l'ont fait. Aucun contradicteur. Une grosse opération de com'. Une espèce d'autojustification. On nous promettait que les auditeurs allaient pouvoir leur poser toutes les questions. Résultat : rien du tout.

          Ce n'est pas la première fois : déjà fin juin, Philippe Val était venu lors de la dernière matinale de Demorand. Jean-Luc Hees était aussi intervenu lors du licenciement de Guillon et Porte. A son arrivée à Radio France déjà, il était intervenu au micro.

          En plus, l"un comme l'autre manquent de classe, d'élégance, de finesse. Ils sont vulgaires. Jean-Paul Cluzel, ex-PDG de Radio France, n'intervenait qu'à de rares moments, dans le journal de 13 h ou de 19 h, pour expliquer l'esprit de la grille, tel ou tel aménagement.

          Je ne sais pas si Jean-Luc Hees ose encore se regarder dans une glace, mais à sa place je ne pourrai pas. S'il veut faire une émission de radio, qu'il démissionne de la présidence de Radio France, et qu'il retourne à Radio Classique ou sur Rires et chansons... Y a de la place, comme disait Coluche!

          Très intelligente vous dites donc.
          Vous savez de quoi vous parlez ou vous êtes juste là pour répéter votre petit texte?
          Pour info: Hees est un ancien journaliste de France (dont il a été également le directeur) et où c'est risible les attaques contre lui c'est qu'Hees était considéré comme étant justement un journaliste de qualité, respectueux, ...

          Mais voila certains ont décidé de balancer n'importe quoi pour soutenir Guillon, et entre Guillon et Hees le vulgaire ça n'est certainement pas Hees; qui ne se gênait pas pour s'en prendre à sa direction: si il ne s'y plaisait pas à Radio France alors il devrait être content d'en avoir été viré! Et ne vous inquiétez pas pour Guillon, les affaires très bien puisqu'il sait très bien transformé tout ça en business.

          • De Passingphantom29-08-2010 03:37:45

            Pour les djeun'z qui ne connaissent pas le passé de Philippe Val et son humour, je leur conseille les spectacles "connard land" (en 1993, dont laffiche représentait Pascua qui prenait chirac dans une position très équivoque). Je leur conseille également le spectacle "ça va chier" en 89.
            Bref, je rejoins l'avis d'Estelle.
            Je pense que Val a certainement de bonnes intensions mais cela suffit-il à être un bon manager? La tâche n'est-elle pas un peu trop dificile?
            Je vais continuer de télécharger les podcasts que je téléchargeais l'année dernière (2000 ans d'histoire, le masque et la plume, Guetta etc etc...). Les nouveautés à priori, je ne suis pas trop inttéressé, mais on verra, et de toute façon, les sondages diront si la politique de Hees et Val est un succès.
            Pour ceux que ça intéresse, Patrick Font fait encore du cabaret (il est au caveau de la république, et au Théâtre des Deux Ânes et je l'ai vu sur Paris Première il y a quelques temps! ça m'a fait un choque!

            • De estelle29-08-2010 12:12:31

              Flino a écrit:

              estelle a écrit:

              ce sera sans moi aussi !

              J'ai écouté Philippe Val et Jean-Luc Hees ce matin dans Médiaboliques (9 h- 10h) sur France Inter.

              Je n'ai jamais vu de patrons à Radio France prendre l'antenne en otage comme ils l'ont fait. Aucun contradicteur. Une grosse opération de com'. Une espèce d'autojustification. On nous promettait que les auditeurs allaient pouvoir leur poser toutes les questions. Résultat : rien du tout.

              Ce n'est pas la première fois : déjà fin juin, Philippe Val était venu lors de la dernière matinale de Demorand. Jean-Luc Hees était aussi intervenu lors du licenciement de Guillon et Porte. A son arrivée à Radio France déjà, il était intervenu au micro.

              En plus, l"un comme l'autre manquent de classe, d'élégance, de finesse. Ils sont vulgaires. Jean-Paul Cluzel, ex-PDG de Radio France, n'intervenait qu'à de rares moments, dans le journal de 13 h ou de 19 h, pour expliquer l'esprit de la grille, tel ou tel aménagement.

              Je ne sais pas si Jean-Luc Hees ose encore se regarder dans une glace, mais à sa place je ne pourrai pas. S'il veut faire une émission de radio, qu'il démissionne de la présidence de Radio France, et qu'il retourne à Radio Classique ou sur Rires et chansons... Y a de la place, comme disait Coluche!

              Très intelligente vous dites donc.
              Vous savez de quoi vous parlez ou vous êtes juste là pour répéter votre petit texte?
              Pour info: Hees est un ancien journaliste de France (dont il a été également le directeur) et où c'est risible les attaques contre lui c'est qu'Hees était considéré comme étant justement un journaliste de qualité, respectueux, ...

              Mais voila certains ont décidé de balancer n'importe quoi pour soutenir Guillon, et entre Guillon et Hees le vulgaire ça n'est certainement pas Hees; qui ne se gênait pas pour s'en prendre à sa direction: si il ne s'y plaisait pas à Radio France alors il devrait être content d'en avoir été viré! Et ne vous inquiétez pas pour Guillon, les affaires très bien puisqu'il sait très bien transformé tout ça en business.

              Hees est peut-être un bon journaliste (et encore ça reste à voir). Tu parles de l'époque de Synergie? Déjà, à la tête de France Inter, il n'était pas bon. Alors en président de Radio France, il est carrément mauvais.

              Il se prend pour un cow-boy lorsqu'il arrive dans une conférence de presse. Je sais : j'ai eu l'occasion de l'interviewer au CCO à Nantes. Il se la pète complètement. Il est méprisant. A Radio France, il n'a qu'une envie, c'est de faire table rase de l'héritage Cluzel qui l'a viré à son arrivée.

              Cette situation est dûe à la nomination des présidents de radio France et France télé par le président de la République.Faut-il que je te rappelle tout le cinéma qu'a fait Sarkozy pour finalement placer à la tête de France télévision Rémy Pflimlin dont il ne voulait pas au départ.

              Dans l'affaire de Radio France, Sarkozy a désigné Hees sur les conseils de Val, lui-même placé là parce qu'il est un ami de Carla. Val a établi la grille de France Inter en cherchant à placer ses copains à l'antenne plus qu'en cherchant à établir une vraie ligne éditoriale et en pensant aux auditeurs.

              Sarkozy ne s'en cache pas en privé : il voulait faire le ménage à France Inter. Exit Guillon, Porte et d'autres. Tout ça dans la perspective de 2012. Des erreurs monumentales ont été commises : la suppression d'émissions phare comme Et pourtant elle tourne, Esprit critique, Panique au Mangin Palace, Allo la planète... le départ de Demorand (Val n'aura pas su le retenir).

              • De Toutatis29-08-2010 22:00:08

                Valli méritait mieux qu'un petit 1/4 d'heure le samedi après-midi et une heure dans la nuit du samedi au dimanche.
                Crumble n'aura pas duré longtemps après le décès de Chris.

                Quand à Jean-Luc Hees, c'était un très bon journaliste, c'est maintenant un très mauvais patron. De la même manière, on a vu d'excellents instituteurs devenir de médiocres directeurs d'école. C'est le principe de Peter :
                "Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence." Celui qui l'a nommé le savait.

                • De sonate30-08-2010 11:27:20

                  Déplorable! J'ai attentivement écouté France Inter ce matin de 5 h15 à 7h45 comme tous les matins depuis plus de 20 ans et je suis catastrophée... C'est vidé de tout contenu. J'ai particulièrement détesté Mme PATIENT laquelle s'écoute parler et n'a pas le moindre humour. Mais où est donc notre Patricia ? C'est décidé je change de station tant pis s'il faut ingurgiter des tonnes de publicités.

                  • De estelle30-08-2010 11:46:13

                    Toutatis a écrit:

                    Valli méritait mieux qu'un petit 1/4 d'heure le samedi après-midi et une heure dans la nuit du samedi au dimanche.
                    Crumble n'aura pas duré longtemps après le décès de Chris.

                    Quand à Jean-Luc Hees, c'était un très bon journaliste, c'est maintenant un très mauvais patron. De la même manière, on a vu d'excellents instituteurs devenir de médiocres directeurs d'école. C'est le principe de Peter :
                    "Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence." Celui qui l'a nommé le savait.

                    Tu as raison : j'avais oublié de parler de ces émissions...
                    Ce matin, Val n'a pas pu s'empêcher : il est encore revenu à l'antenne à 7 h 55 (heure à laquelle officiaient Porte et Guillon) nous vendre sa grille... Après Médiaboliques samedi, c'est déjà la troisième fois qu'il intervient.

                    Raphaël Mezrahi a livré sa première chronique. Je n'ai pas compris l'intérêt de lui confier le micro. Ca ne m'a pas du tout fait rire. Patrick Cohen a rigolé. Moi pas.
                    Affaire à suivre.

                    • De Salette30-08-2010 13:45:43

                      Rédaction RadioActu a écrit:

                      France Inter - La station bouscule sa grille et mise sur de fortes personnalités
                      Après une fin de saison particulièrement tendue qui s'est soldée par l'éviction ou le départs de grandes voix de la station, c'est une grille profondément remaniée que France Inter mettra en place le 30 août prochain. Cette grille a été dévoilée ce vendredi 30 août au cours d'une conférence de presse organisée à la Maison de Radio France, en présence de Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, et Philippe Val, directeur de la station. Ce dernier a admis avoir commis "des maladresses" et a présenté une grille profondément remaniée, notamment sur les carrefours stratégiques de la matinale et de la fin de journée. Cette saison est également marquée par l'arrivée des humoristes Gérald Dahan et Raphaël Mezrahi, en lieu et place de Stéphane Guillon et Didier Porte. Reste que la station, forte de ses 10.3% d'audience cumulée, devra maintenir sa position de 2ème radio de France. Grille complète sur RadioActu.

                      > Lire l'article complet de la rédaction

                      Un mystère  opaque sur lequel la communaute de Radio Actu saura sans doute m'éclairer . En 10 ans (1999/2009 ) France Inter est passé de 12, 3 points à 10,3 ( 2010) soit .....1.000.000  d'auditeurs évaporés . Pourquoi ??

                      • De Philou30-08-2010 13:56:35

                        sonate a écrit:

                        Déplorable! J'ai attentivement écouté France Inter ce matin de 5 h15 à 7h45 comme tous les matins depuis plus de 20 ans et je suis catastrophée... C'est vidé de tout contenu. J'ai particulièrement détesté Mme PATIENT laquelle s'écoute parler et n'a pas le moindre humour. Mais où est donc notre Patricia ? C'est décidé je change de station tant pis s'il faut ingurgiter des tonnes de publicités.

                        Patricia Martin est à la matinale du week end.
                        Là ou vont les recalés de la matinale de la semaine.
                        (Comme Paoli ya quelques années)

                        • De Alca30-08-2010 14:28:14

                          Salette a écrit:

                          Un mystère  opaque sur lequel la communaute de Radio Actu saura sans doute m'éclairer . En 10 ans (1999/2009 ) France Inter est passé de 12, 3 points à 10,3 ( 2010) soit .....1.000.000  d'auditeurs évaporés . Pourquoi ??

                          Plusieurs points :
                          - le changement des modes de sondage Médiamétrie (avec prise en compte des auditeurs à partir de 13 ans contre 15 ans auparavant, une tranche d'âge pas forcément acquise aux généralistes) ;
                          - le développement d'autres réseaux nationaux concurrents qui ont obtenu de nouvelles fréquences ;
                          - la mise en place de France Bleu comme nouveau réseau national structuré.

                          Mais France Inter n'est pas la seule a baisser sur cette période de 10 ans :
                          - RTL passe de 17.5 à 12.1
                          - Europe 1 de 11.3 à 8.7
                          - France Info de 11.5 à 8.2
                          - Nrj de 12.2 à 9.8

                          D'autres augmentent par le gain de fréquences supplémentaires et peut-être aussi des choix de programmes qui conviennent mieux : RMC passe ainsi de 2.9 à 6.8

                          • De zaza30-08-2010 19:26:02

                            eh bien après avoir subi cette journée de rentrée affligeante, je passe sur France Culture, et FIP. 
                            C'est fini Inter pour moi, après 30 d'écoute fidèle et sans partage.
                            Les animateurs ont la TROUILLE, vous l'avez senti?
                            vannes douteuses, auto-excusantes,  surtout faire semblant mais ne pas aller trop loin!
                            et cette présentation de Val et Hesse, quelle farce, ils étaient tellement contents d'eux! pitoyables!
                            Les animateurs qui restent sont tous bien cadrés, bien propres sur eux, et bien hypocrites. Bern, et ta parole????
                            Allez, tous à la soupe!
                            heureusement, il y a encore Mermet, homme debout, l'honneur de France Inter, même si parfois il énerve, qu'il est partial, il est vrai.
                            amitiés à tous, mais réagissons, faisons dégringoler l'audience de France Inter, notre seule manière de communiquer avec les autistes de la direction.

                            • De radiololo31-08-2010 21:51:38

                              Il est grand temps d'arrêter le massacre ! Raphaël Mezrahi, Gérald Dahan, même François Morel n'est pas drôle sur Inter. D'ailleurs, Inter a perdu ce qui faisait son charme : la différence, la vigilance, l'impertinence...

                              Hees et Val ont beau claironné que les auditeurs ont des mémoires de souris - et qu'ils auront oubllié dans quelques semaines - les auditeurs se déchaînent depuis vendredi sur les forums et les réseaux sociaux.

                              Ce mouvement d'humeur est même repris sur les sites d'information et de buzz... De auditeurs, dont certains après trente ans de fidélité, n'hésitent pas à dire qu'ils iront désormais dorer leurs oreilles sous d'autres ondes (France culture, France Info, Europe 1...).

                              Ce phénomène ne fait que commencer. Il est grand temps de faire quelque chose. Le direction de France Inter doit faire quelque chose. Raphaël Mezrahi n'a rien à faire sur France Inter. Gérald Dahan non plus.

                              C'était pour faire de la place à ces clowns que Vincent Josse (Esprit critique) ne bénéficie plus que d'une demi-heure le samedi, que Jean-Marc Four (Et pourtant elle tourne...) a été exilé à la direction de l'info de France culture.

                              Ca ne valait pas le coup de vous donner tout ce mal messieurs les censeurs du service public. A de rares exceptions près, j'ai l'impression que France inter est devenue lisse depuis lundi. Didier Porte et Stépahne Guillon étaient peut-être incontrôlables, mais ils avaient une belle écriture.

                              La radio, ce ne sont pas que des voix... c'est aussi du style, du panache, du charisme...