Radio France – Sortie en salles de « La Maison de la Radio » de Nicolas Philibert (vidéo)

403
403

Véritable plongée au coeur de Radio France, le film documentaire de Nicolas Philibert, « La Maison de la Radio » a nécessité 6 mois de tournage, entre janvier et juillet 2011. Le réalisateur a promené sa caméra dans le dédale des couloirs de la Maison Ronde, qui abrite une soixantaine studios et filmé la vie des stations publiques. Ce film, distribué par les Films du Losange, sort dans les salles en France ce mecredi 3 avril, après avoir été présenté en avant-première en février dernier à Brest dans le cadre du Festival Longueur d’Ondes.

« L’idée initiale était de plonger le spectateur au coeur de cette ruche qu’est Radio France, où la diversité des antennes offre un incroyable éventail d’émissions, de styles, de tons, de voix, d’accents et de visages, sans avoir à me soucier d’un quelconque équilibre entre les antennes ni me laisser enfermer dans une logique de représentativité. Ce serait donc un parcours libre, affranchi de toutes préoccupations institutionnelles », explique Nicolas Philibert. « Je voulais de la diversité, de l’hétérogène, je l’ai dit, mais il ne fallait pas tomber pour autant dans l’hétéroclite, ni faire un film catalogue, sans fil rouge. Je devais prendre en compte un grand nombre de facteurs : la nature même des émissions, leur dramaturgie, leur contenu au jour dit… Or, j’ai vite compris qu’une émission de qualité ne faisait pas forcément une bonne séquence », ajoute t-il.

« En matière de construction, je suis allé au plus simple : le film se déploie sous la forme d’une journée et d’une nuit. Mais c’est une journée un peu virtuelle, qui mêle des séquences tournées en hiver, au printemps, ou en été avec le Tour de France. Au milieu de cette journée, il y a même une brève séquence de nuit, lorsque Annie Ernaux évoque sa colère, seule dans son salon. Cette idée d’une journée m’a aidé à construire le film », indique Nicolas Philibert. « C’est un film qui a demandé à chacun beaucoup de souplesse et de réactivité. Devant la masse considérable d’émissions produites et diffusées chaque jour sur l’ensemble des stations de Radio France, il fallait être perpétuellement sur le qui-vive », confie t-il.

« La Maison de La Radio » de Nicolas Philibert, sortie le 3 avril 2013
« La Maison de la Radio » – Bande-annonce 2013

Crédits photos : DR – Linda de Zitter


#Tags de cet article
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE